Lamant de lady chatterley film libération

Deux hommes de la bourgeoisie locale, des industriels miniers, sont séduits par ces deux femmes émancipées.

(Women in Love)

Mais ce quatuor de personnalités aiguisées se retrouve bientôt en pleine confusion sentimentale Cette adaptation d'un des romans les plus sulfureux de D. Lawrence va offrir un écrin idéal à son gout de l'excès et de l'expérimentation, ici encore relativement retenue en comparaison des films plus furieux à venir. Le projet échoit un peu miraculeusement à un Ken Russell loin d'être encore une valeur sûre pour les producteurs et ayant surtout oeuvré à la télévision.

Le réalisateur Silvio Narizzano qui sortait du succès de Georgy Girl déjà un récit d'émancipation féminine décalé décide pour son film suivant d'adapter le roman de D. Lawrence mais des problèmes personnels l'obligent à quitter le projet qu'il a initié.

sdocpm.asou-mo.ru - L'AMANT DE LADY CHATTERLEY - HERBERT LAWRENCE DAVID - Livres

Le contexte social de libération sexuelle se prête particulièrement à des adaptations de D. La version intégrale de L'Amant de Lady Chatterley fut publiée en au terme d'un procès retentissant, et cette atténuation de la censure joue aussi au cinéma avec plusieurs adaptations de l'auteur dont la plus fameuse sera Amants et fils de Jack Cardiff. Ken Russell par sa folie visuelle et son sens de l'excès sera cependant le plus fidèle avec son approche frontale des élans charnel de Lawrence.

L'Angleterre post-victorienne et sortant de la Première Guerre mondiale du livre appelle une libération des carcans sociaux et moraux dans laquelle se reconnaîtra le jeune public des années 60 qui vit une même situation.


  1. actrice fou damour.
  2. « Lady Chatterley » : l''âpreté rayonnante de la chair.
  3. la méthode kominsky épisode.
  4. la vie à lenvers partie.
  5. L'espoir, enfin.
  6. courant la folle croisière.
  7. personnages la maison de lépouvante.

Le casting sera de longue haleine, et seul Alan Bates déjà dans Georgy Girl et choisi par Narizzano est engagé dès le départ dans le rôle de Rupert Birkin. La production impose le bankable Oliver Reed pour jouer Gerald Crich au détriment d'Edward Fox, plus proche physiquement du personnage du livre. Le choix de Glenda Jackson pour la belle Gudrun pose problème également malgré le talent de l'actrice, car elles est jugée insuffisamment séduisante par rapport à l'image évoquée par le livre.

Elle subira un relooking de choc pour être rendue suffisamment attractive aux yeux de la production, qui lui fait redresser la dentition, enlever les varices des jambes et lui donne une coiffure plus glamour. L'ensemble du casting symbolise une nouvelle génération d'acteurs anglais Alan Bates étant bien sûr rattaché au mouvement des angry young men dont le sens du risque et le naturel s'inscrivent bien dans l'époque et se révèlent idéal pour s'approprier les personnages.

Le livre de D. Lawrence fit scandale à sa parution au début des années 20 pour les mêmes raisons que d'autres de ses ouvrages, sa teneur sexuelle.

The Story of Nalani: The Laie Lady

Ici il s'attachait aux tourments intimes de deux femmes émancipées et donc aux comportements considérés comme immoraux du fait de leur sexualité sans tabou. Constance Chatterley s'appuie contre le tronc viril d'un jeune sapin qui palpite sous sa paume, repart, se laisse pénétrer par le silence et se glisse vers le bonheur.

Lady Chatterley

Au plus profond des bois, elle va rejoindre Mellors, le garde-chasse au charme sauvage. Car c'est là qu'elle renaîtra. En brisant les tabous de la vieille Angleterre puritaine pour offrir son corps immaculé aux assauts les plus voluptueux, ceux d'un homme du peuple - le pire des crimes, pour cette femme mariée qui se meurt d'ennui dans le château de Wragby, au coeur des houillères.


  • Love de Ken Russell () - Analyse et critique du film - DVDClassik.
  • petit guide pour mari volage film gratuit complet.
  • D.H. Lawrence - Volupté à l'heure du thé.
  • días de cine episodes.
  • « Les gens âgés peuvent avoir une sexualité belle comme les pommes ».
  • Critique du film Lady Chatterley - AlloCiné.
  • Regarder ce film.
  • Cette histoire d'une double transgression - conjugale et sociale - c'est bien sûr celle de L'Amant de lady Chatterley, roman d'une passion foudroyante dans le plus exquis des empires, celui des sens. Lorsque David Herbert Lawrence s'y attaque, en octobre , il a 41 ans. Chaque matin, il quitte la villa Mirenda, gagne les pinèdes et s'assoit au pied d'un arbre, un cahier sur les genoux.

    Peu à peu, le visage de Constance se dessine, et la fièvre qui la brûle pousse sa plume vers des audaces qu'il paiera très cher.

    “Mais Célia chie !”

    De son chef-d'oeuvre, il écrira une première version, puis une deuxième - Lady Chatterley et l'homme des bois, qui a inspiré la cinéaste Pascale Ferran - et, enfin, entre janvier et avril , la version définitive, qu'on lit aujourd'hui. Aussi décide-t-il d'acheter du papier et, pour livres sterling, de le faire imprimer à Florence, à compte d'auteur. Il se vend sous le manteau à 1 exemplaires, tandis que les douaniers américains le refoulent aux frontières et que Scotland Yard le confisque. Condamné pour obscénité et pornographie, le livre subira de multiples piratages avant qu'une édition expurgée ne sorte en Angleterre, en Ce n'est qu'en que la version originale du roman paraîtra dans la patrie de Lawrence.

    Avec, à la clef, 3 millions de lecteurs en huit mois. Lesquels se délectèrent, comme ceux d'aujourd'hui et de demain, de cette symphonie érotique où les amants attisent un brasier étincelant. Aux antipodes de toute obscénité - malgré des descriptions anatomiques très précises - L'Amant de lady Chatterley est donc un éloge de l'absolu, une quête éperdue de l'innocence. Mais il y a aussi toutes ces pages enchantées où Lawrence, qui étouffait dans une Angleterre transformée en une sinistre mine de charbon, parvient à érotiser la nature avec une délicatesse mozartienne.

    Pour lui, elle est une immense machine désirante, comme un prélude aux jeux de l'amour: le moindre brin d'herbe qui s'ébroue sous la rosée, l'arbre qui se laisse fendre par la cognée, le poussin qui tremble sous la caresse de Constance sont autant de métaphores du désir.