Lextase des anges film jeter

En bref, on a affaire à un bon gros nanar érotique à la française. Je connais encore assez mal Brisseau mais "A l'aventure" est un film passionnant car il s'inscrit dans une démarche, pas moins passionnante. Après "Les anges exterminateurs", il poursuit donc sa quête du plaisir féminin. On y retrouve la même atmosphère, les mêmes thèmes qui se mélangent avec le sentiment que le réalisateur va cette fois-ci plus loin.

Il aborde, comme peu de monde aujourd'hui dans le cinéma français, la question du mysticisme, au sens propre du terme. Une question qu'il confronte à la science en nous livrant de véritables cours de l'histoire de l'humanité. Dès lors, il est aussi question de la place de l'homme. Le film porte d'ailleurs en lui une forme de frustration accentuée par son titre , de par son impossibilité à totalement se libérer sexuellement mais pas seulement , enfermée que sont les personnages par leur corps, vu comme une prison.

Le film en suspens

Et que les cadres très serrés mettent en avant. Il y a encore plein de choses à dire sur ce film : la place du verbe, très rohmérien, le côté très nouvelle vague, aussi. Enfin, pour ne rien gâcher, Brisseau y filme une beauté incroyable, du nom de Carole Brana. L'Aventure, c'est tout d'abord un banc, que l'on quitte d'un pas décidé, laissant derrière soit son déjeuner, son travail.

Le plaisir demeure inatteignable au coeur de l'ennui, le vide, peut être que j'ai fui, l'envie de lui, j'arrache ma camisole convenable et m'allonge sur les draps pourpres de son amour. L'hypnose du corps éveille les sens.. Des étoiles au fond des yeux, elle est comme un enfant, sur le banc, pleine d'un désir galopant à des dizaines d'années lumières de sa propre carcasse. En fait, l'Aventure, c'est de ne pas prendre le train, de se toucher du bout des doigts, léger frisson d'extase qui se dissipe à la fin de la séance d'hypnose. L'Aventure se vit ici et maintenant, les marques de sa puissance sont visibles et invisibles, ancrées dans la chaire, parcourue de soubresauts, la patiente idéale s'anime et s'offre à tous dans un soupir".

Très habile, la scène où l'on voit Sandrine Carole Brana, troublante d'un bout à l'autre de l'Aventure s'évader de son propre voyage, pour échouer sur son banc alors que dans un ultime ballet, la caméra mystique s'attarde dans la chambre, la chambre où L'Aventure, c'est dompter le vide et se donner corps et âme à l'Harmonie dévastatrice des forces de l'Univers. Avec À l'Aventure, Jean-Claude Brisseau tente d'explorer les différentes facettes du désir, tout en criant son amour pour la liberté.

Un peu trop maladroit pour convaincre. L'exploration de l'âme humaine traité de façon ennuyeuse. Jean Claude Brisseau explore de nouveau les mécanismes du désir féminun et pour la dernière fois, selon lui. Après Choses secrètes et Les anges exterminateurs qui flirtaient plus vers le thriller Hitchcockien, A l'aventure reste dans les limites de l'abstraction en y ingérant une dimension mystique déjà vue dans Céline d'une part et philosopho-cosmique, les deux en alternance.

Menu de navigation

Pour Brisseau, les hommes se détourneraient de la recherche pure du plaisir voir le psychiatre et le chauffeur de taxi philosophique dans le sens qu'ils cherchent ici à le décrypter alors que les femmes le recherchent à de simples objectifs de jouissance physique. Si ce scénario avait été porté par un cinéaste moins doué formellement, le film aurait à peine été regardable. Les anges exterminateurs était un chef d'oeuvre, ce film n'est pas à la hauteur ; il laisse un sentiment mitigé. Brisseau semble paraphraser, telles ces scènes saphiques entre ces filles interchangeables.

Le contenu sur les rapports entre philosophie et cosmologie sont bien dits mais déjà vu, le tout faisant un peu catalogue d'idées. Il ose un peu trop rapprocher la jouissance mystique et physique via la psychanalyse belle somatisation lors de la scène de la pièce de monnaie.

Si le fond est souvent ennuyeux et répétitif, la forme cinématographique est comme toujours chez Brisseau très brillante la photo, la musique, le sens du cadre Du côté de l'interprétation, seul Etienne Chicot s'en tire très bien à travers un personnage ambigü et contradictoire. D'ailleurs, la dernière scène entre le taximan et la jeune fille à la recherche de la découverte de la vie est sublime.

Un film décevant mais parfois brillant. On souhaite retrouver Brisseau dans d'autres sujets. Bien dommage…. Quand il rèalise "A l'aventure" en , cela fait dèjà depuis plusieurs films que Jean-Claude Brisseau cherche à mettre en scène le dèsir et le plaisir sexuel sous l'angle de la quête initiatique. Faut-il un jour s'arrêter dans une telle quête? Le film de Brisseau ne trouve pas de rèponses, ce n'est pas son propos!

Mais elle nous propose une alternative qui fait basculer son rècit dans une autre dimension proche du fantastique! Le plaisir que recherche Sandrine est justement physique, il devient mètaphysique, quasiment spirituel! Brisseau qui n'est pas Sade apporte sa touche personnelle en faisant de son mètrage une fable troublante et bavarde!

A noter la prèsence d'un certain Arnaud Binard qui fit les beaux jours de "Sous le soleil" dans les annèes 90 et la participation amicale d'Etienne Chicot A l'Aventure est un moment de cinéma étrange, comme aux frontières de l'abstraction totale Totalement inégale, tour à tour grotesque et envoûtante, cette oeuvre évoque l'univers d'un Bonello, d'un Rohmer ou encore d'un José Bénazéraf.

Le film de Jean-Claude Brisseau fait beaucoup penser à du théâtre filmé : les personnages sont, la plupart du temps, littéralement plantés dans des décors d'une redoutable platitude. On sent bien un souci de précision de la part du cinéaste dans l'écriture des dialogues : une prose d'un style commun - certes - mais dont l'auteur sait tirer une certaine forme d'intérêt pour son spectateur. Les séquences d'hypnose véhiculent un sentiment surprenant : entre l'envie de s'endormir et celle de boire les mots de Brisseau, on y nage en permanence dans le trouble voire l'incongruité.

A l'Aventure est donc un film imparfait, mais qui a les qualités de ses défauts le fait que la mise en scène y soit souvent trop visible témoigne de la lucidité du réalisateur. Une vision différente du cinéma, d'une certaine façon Jean-Claude Brisseau est un passionné de la jouissance féminine, il l'a déjà démontré dans ces derniers films et, sans doute mieux que dans ce bancal quoique troublant A l'aventure.

S'y ajoute cette fois une quête mystique mais sans Dieu , cosmogonique et métaphysique qui donne lieu à quelques scènes fortement pénétrées de sagesse étonnant Etienne Chicot et d'autres où l'hypnose permet d'atteindre un état extatique des séquences où on frôle le ridicule. Quant aux scène érotiques, saphiques en particulier, elles transforment le spectateur en voyeur un peu gêné aux entournures mais pas mécontent de voir l'angélique Carole Brana plus que belle sous toutes les coutures.

Que reste t-il de la vision de A l'aventure? L'impression étrange d'avoir été soi même sous hypnose pendant 1H45 et, en fin de compte, de plutôt avoir apprécié l'expérience, car c'en est une. Et une envie folle de revoir Carole, au cinéma, au café du coin, n'importe où fera l'affaire. Et très vite, si possible. Oui c'est un film court et doux.

Bah non en fait.

Nous rencontrons une fille Sandrine qui n'est pas satisfaite de son petit ami car il travaille toujours tard et tous les deux n'ont jamais eu beaucoup de relations sexuelles. Puis elle rencontre un vieil homme bizarre qui est chauffeur de taxi et qui semble s'intéresser à trop d'astronomie. Ensuite elle parle à ce gars Greg qu'elle trompe et le petit ami la quitte. Je ne peux pas dire que je lui en veux parce qu'elle aurait dû mettre fin à la relation. J'ai aussi oublié de mentionner que Greg est un hypnotiseur donc je pense que c'est la raison pour laquelle elle était si excitée par lui.

Quoi qu'il en soit Greg amène Sandrine sur son lieu de travail et il la présente à Mina et Sophie.

L'extase au sauna - Histoire Erotique

Puis Greg décide d'hypnotiser Mina et tombe soudainement amoureux d'elle alors qu'il était vraiment avec Sandrine alors pourquoi diable sauterait-il pour tromper Sandrine?. Pourquoi était-ce que tout était partout quand Mina s'est réveillée Greg est-il bien plus que ça?. Même Sandrine a également sauté le wagon.

La liste sur laquelle vous pouvez me jeter des cailloux si vous êtes énervé. Et puis c'est le moment de vous faire plaisir avec la touche dislike, le truc le plus honnête inventé par SC pour dire que vous n'êtes pas d'accord, mais sans trop vous mouiller hein, faudrait pas non plus que vous ayez à argumenter concernant votre désaccord! Sortie : 10 septembre Sortie : 18 septembre Sortie : 29 janvier Scott, Sterling Hayden. Sortie : 24 mai Drame et thriller. Sortie : 31 décembre Romance et historique.

Sortie : 9 juillet Sortie : 15 septembre Érotique et drame. Sortie : 16 février Drame, romance et science-fiction. Sortie : 23 juin Action et fantastique. Sortie : 6 décembre Thriller et fantastique. Sortie : 7 décembre Sortie : 26 août Policier, drame et thriller. Sortie : 4 août Drame et guerre. Sortie : 20 juillet Animation, biopic, drame, historique et romance. Sortie : 17 mai Sortie : 30 août Comédie, aventure et road movie.

Sortie : 14 février Comédie dramatique et film noir. Sortie : 16 mai Comédie, drame et fantastique. Sortie : 11 mai Sortie : 13 juin Drame et romance. Sortie : 28 avril Sortie : 6 mars Comédie et policier. Sortie : 26 juin Sortie : 10 février Sortie : 1 juin Comédie romantique.

Sortie : 14 juillet Action, thriller et science-fiction.

Sortie : 16 avril Animation, drame et guerre. Policier et drame. Sortie : 25 juin Science-fiction, film noir et thriller. Sortie : 23 mai Aventure et action. SensCritique Luanana Listes Bah non en fait. Bah non en fait. Liste de 41 films par Luanana. Mes annotations sont sarcastiques mais sincères; je ne mords pas, promis! Trier par : Tri par défaut Tri par défaut Date de sortie Derniers ajouts Note de l'auteur de la liste Notes de mes éclaireurs Note globale Ordre alphabétique Popularité.

Croissant Croissant Décroissant. Fight Club 2 h 19 min.

Avis sur A l'aventure

On commence en beauté. J'ai jamais compris l'engouement pour ce film. Moyenne éclaireurs : 7. Voir le film sur. Moyenne éclaireurs : 8. Docteur Folamour Dr. Scott, Sterling Hayden 7. Irréversible 1 h 37 min.


  1. Ses autres listes.
  2. streaming saison 1 le sourire du dragon?
  3. et... ta mère aussi! streaming film?
  4. les monstres du continent perdu film acteurs?
  5. Texte intégral.