17 ans de captivité film actrices

Et aussi simple que cela puisse paraître, je pense que c'est ce dont les gens ont besoin. La pandémie a modifié notre façon de consommer l'art, ce qui a un effet important sur le travail des artistes. Le projet de loi est en 2e lecture au Sénat.

Raymond Depardon et Claudine Nougaret

Catherine Beauchamp réfléchit à la place du cinéma québécois dans un documentaire. Le 21 novembre nous quittait Andrée Lachapelle. Retour en archives sur une carrière de près de 70 ans. À la une En continu Atelier culturel. Partagez via Facebook Fenêtre modale.


  • mamma o papà les pièces film!
  • musique film le démon dhalloween!
  • Sur vos écrans: en mouvement!;
  • Un réalisateur de Calgary a tourné son film de Noël à Cloverdale en pleine pandémie;

Partagez via Twitter Fenêtre modale. Partagez via LinkedIn Fenêtre modale. Partagez via Courriel Fenêtre modale. Suivre son activité 80 abonnés Lire ses critiques. Quand on a 17 ans. Votre avis sur Quand on a 17 ans? Rédiger ma critique. Trier par Critiques les plus utiles Critiques les plus récentes Par les membres ayant fait le plus de critiques Par les membres ayant le plus d'abonnés. Étonnamment, le célèbre cinéaste n'a en effet que de cesse de découper son film en trois périodes linéaires en y mêlant un tas de thèmes, de l'adoption, au deuil et à la naissance, tout va pour se focaliser en fait sur la quête de soi et la découverte de sa sexualité.

Festival du film de Los Cabos: jour 4 et 5

Comme si ce cheminement impliquait forcément de passer par ce dédale laborieux, avec l'aide d'un tas de personnages secondaires pas nécessaires, pour arriver à cette évidence autour de laquelle, il brouille les pistes mais que l'on saisit et comprend d'emblée. Et pourtant, le début est franchement excellent et c'est lors de cette phase de harcèlement, que le film surprend, étonne et révèle un jeu de comédiens plus qu'à la hauteur Ce sont ces instants où ces jeunes lycéens se jaugent, se toisent qui font mouche et intéresse! On reste en effet intrigué par ces rapports compliqués, à cette confrontation douloureuse et ambigüe.

Kacey Mottet Klein et Corentin Fila, en compagnie de Sandrine Kiberlain toujours juste et rayonnante, forme un trio en qui on a vraiment envie de croire jusqu'au bout Puis, chemin faisant, alors qu'André Téchiné arrive petit à petit à ses fins, le récit s'adoucit, devient plus conventionnel et même formaté, d'autant plus que la multitude des thèmes se mélangent inutilement, comme s'il s'éparpillait un peu trop De plus, André Téchiné saupoudre des détails qui datent un peu, des incohérences qui nuisent à la crédibilité et au réalisme du film qui de fait, manque de fluidité, et d'une véritable entité qui aurait contribué à lui donner toute sa valeur.

Il n'est cependant pas rare qu'une inspiration de taille laisse présager un grand film, pour retomber ensuite platement.

La Captive du désert - Festival Premiers Plans

Dommage pour cette fois, dommage pour cette nouvelle réalisation trop fabriquée simplement pour aboutir à une histoire trop romanesque et un peu trop dans l'ère du temps. Le gros point faible de ce film, c'est un scénario qui est comme marqué du sceau du déterminisme. Même si l'on n'en a pas pris connaissance auparavant, dès les premières scènes, à moins d'être une oie blanche, on peut prédire sans peine tout ce qui va suivre.

Et, de fait, la suite du film n'offre que de très rares surprises. Tout est écrit d'avance. On sait que les échanges de coups du début évolueront vers d'autres échanges, plus sensuels. On sait que les mots de haine dissimulent des mots d'amour. Rien que de prévisible. Malgré tout, ce qui rend le film intéressant, ce qui le sauve de l'ennui, c'est le choix des décors de montagne et ce sont surtout les talents conjugués des deux jeunes acteurs principaux Kacey Mottet Klein et Corentin Fila.

On ne peut pas dire que le dernier Téchiné fasse durer longtemps le suspense : il ne nous faut que quelques instants pour sentir qu'il y a une attirance amoureuse entre les deux jeunes personnages, Tom et Damien. La question qu'explore la film, c'est la suite. A partir de la naissance évidente de ce sentiment, que les deux garçons acceptent d'ailleurs plus ou moins, que va-t-il se passer? Il faudra plusieurs trimestres et un certain nombre d'évènements tragiques ou heureux, pour que nous ayons la réponse, que je ne dévoilerai pas ici mais, bon, hein, on s'en doute un peu.

Casting de 17 ans de captivité

La qualité du film ne tient ni à la mise en scène de Téchiné tantôt académique, tantôt expressionniste , ni au scénario de Céline Sciamma un peu cousu de fil blanc , mais à l'incroyable prestation des comédiens. Si les deux jeunes, Kacey Mottet Klein et Corentin Fila, sont très bien dans l'expression de multiples nuances, c'est surtout la sidérante prestation de Sandrine Kiberlain qui emporte le film.

25 critiques spectateurs

Il lui suffit d'une réplique "Je t'écoute" pour élever le film vers une montagne d'émotion. Cette actrice, qui m'a parfois décontenancé, assume son âge avec une élégance qui laisse pantois et admiratif. Quand on a 17 ans est donc un beau film français à la trame narrative ample et ambitieuse. Il excelle dans la peinture de certains milieux, malgré quelques maladresses de dialogues et certaines longueurs. Au final, le final de Téchiné marque peut-être de définitif avènement de la relation amoureuse homosexuelle dans le cinéma mainstream après La vie d'Adèle et La belle saison : c'est à la fois son mérite et sa limite.

En association avec l'excellente Céline Sciamma pour le scénario, André Téchiné réalise ce nouveau long-métrage avec ce talent, connu et reconnu, dans la représentation cinématographique des amours de l'adolescence.


  • Menu de navigation;
  • Account Options;
  • John Prine;
  • tim burton;
  • Avis sur 3096 Tage;
  • commando délite film libération!

Je pense entre autres à la cérémonie militaire. D'autres, paraissent aujourd'hui quelque peu improbables avec la vie dans cette ferme en haute montagne, en particulier. Elles offrent en revanche de somptueuses photographies des Pyrénées Ariégeoises et du Comminges. La montagne est un élément essentiel de l'histoire. Le jeune Kacey Mottet Klein face à Corentin Fila, premier rôle au cinéma, sont remarquables de justesse.

Sandrine Kiberlain est tout simplement parfaite. Ce formidable trio d'acteurs emporte tout, efface quelques bémols et convainc. Avec "Quand on a 17 ans", André Téchiné signe un très beau film sur la difficulté à aimer, sur la peur d'être rejeté et sur les doutes que l'on peut porter sur sa sexualité est-ce que je désire seulement ce garçon ou bien aussi les autres? À défaut de véritablement bouleverser, le film nous touche dans ses moments les plus forts, quand la nuance laisse enfin place à la vérité du regard et des mots.

PaulGe G. Jorik V. Si le film est un peu long à démarrer et souffre de quelques longueurs dans sa première partie, la suite nous emporte dans ce tourbillon intime avec panache et réussite. Pourquoi se détestent-ils? Y a-t-il un fait du passé que nous ignorons? Et elle prouve encore une fois que, depuis quelques années, on ne cesse de la redécouvrir sous toutes ses facettes pour notre plus grand plaisir.

Film : 17 ans de captivité

Kacey Mottet Klein et Corentin Fila sont tous deux parfaits dans des rôles casse-gueule et parviennent à rendre leur relation tout à fait crédible. Ne boudons pas notre plaisir, André Téchiné revient avec un nouveau film plutôt plus réussi que quelques précédents, sans doute parce qu'il traite d'un sujet de prédilection ce délicat moment de la vie qu'est l'adolescence et sans doute aussi parce qu'il s'est acoquiné au scénario d'une autre réalisatrice, elle aussi au regard pointu et affûté sur cet âge, Céline Sciamma.

Le film se déroule comme très souvent dans le Sud-Ouest, ici les Pyrénées, et durant une année scolaire, celle de la terminale S d'un petit lycée où Damien et Thomas sont élèves dans la même classe. Un peu solitaires, ils se regardent plus en chiens de faïence qu'en bons copains.